L’anime des retrogamers : High Score Girl

High Score Girl est une série original Netflix sortie cet été au Japon et disponible en France depuis  le 24 décembre. Une attente assez longue surtout quand on voit la qualité inégale des sous-titres. Réalisé par le studio J.C. Staff (One Punch Man, Les Enfants de la baleine, Food Wars!) la 3D est assurée par Shogakukan Music & Digital Entertainment. L’anime est tiré d’un manga de Oshikiri Rensuke qui compte 9 tomes et qui est toujours en cours de publication. C’est un manga pour adulte qui s’adresse aux trentenaires/quarantenaires qui ont connus les jeux vidéos. Fans de retrogaming cet anime est fait pour vous.

1991. Nous suivons le quotidien de Yaguchi Haruo un garçon fan de jeux vidéo. Un jour, à la salle d’arcade du quartier, il y rencontre Oono Akira, une des filles les plus populaires et riche de l’école. Il s’avère aussi que c’est une harcore gamer que Haruo n’arrive pas à battre aux jeux de combat. Alors que tout les oppose, c’est en passant chaque jour du temps sur les jeux que nos 2 adolescents vont commencer à se lier d’amitié.

La saison 1 est trop mimi, j’ai trop envie de connaître la suite car malgré des caractères vraiment pas facile on s’attache vite aux deux héros Yaguchi et Oono. Elle se dévore en quelques heures avec seulement une douzaine d’épisodes. Leur relation s’étale sur plusieurs années et ce n’est pas facile pour eux d’exprimer leurs sentiments. Oono n’est pas bavarde cela-dit ça n’aide pas beaucoup notre héros qui parle pour deux. On a pourtant un triangle amoureux tout ce qu’il y a de plus classique, des hésitations, des non-dits et des cœurs qui souffrent.

Pour les fans de retrogaming cet anime est du pain béni. Anecdotes, clin d’œil tout est fait pour qu’ils se retrouvent dans cet ado fan de jeux vidéos. Je n’y connais absolument rien, et mon chéri m’a fait profité de ses connaissances pour m’éclairer. Cependant l’anime s’apprécie même sans être fan de jeux vidéos. Elle m’a beaucoup plu malgré tout. Mais il est vrai que pour un amateur c’est encore plus intéressants.

Le générique de fin de Etsuko Yakushimaru, Hōkago Distraction, est tout mimi aussi. Cet anime est un vent de fraîcheur dans la programmation Netflix. L’animation 3D est bien intégré, sans doute mieux encore que pour Ajin par exemple. Le design des personnages de Rensuke Oshikiri facilitant peut-être les choses. En tous les cas, j’ai passé un excellent moment devant cette série. Mieux, j’attends avec impatience les trois épisodes spéciaux qui verront le jour au Japon au printemps (qui sait quand nous pourrons les voir…).

High Score Girl est une belle découverte à voir ou revoir sur Netflix. Le 7 mars prochain le manga Bip-Bip Boy de Rensuke Oshikiri sortira chez Omake book une nouvelle occasion de découvrir cet auteur. N’hésitez pas a lancer une partie vous ne le regretterez pas !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.