Live report : ONE OK ROCK au Bataclan

Cela fait plusieurs années que ONE OK ROCK vient en France, mais je n’ai jusqu’à là jamais eu l’occasion ni l’envie d’y aller. Avec le retour du Jrock dans mes playlists j’avoue que j’ai eu besoin d’aller en concert. Après Dir en grey et Spyair, c’est sur ONE OK ROCK que j’ai jeté mon dévolu. Pourtant le jour J de la mis en vente j’ai bien failli ne pas avoir de place car j’ai zappé l’heure… Bien heureusement j’ai réussi à avoir une place !
Bon c’est pas tout ça mais j’y connais rien moi. J’écoute avant tout leur dernier album Ambitions, tout ne passe pas, mais certains titres vont attirés mon oreilles. Puis quand la tournée est lancée je me fait une playlist avec les titres qu’ils ont joué à Londres. Bien m’en a pris car ils vont jouer la même (peut-être à un titre près…).

J’arrive vers 19h la file d’attente est immense et je vais mettre 50 min à rentrer dans la salle… Heureusement, je retrouve Sophie, puis d’autres de ses amies qui viennent me tenir compagnie dans la file d’attente et dans la salle.

Le premier groupe Vucovi est sympathique, mais je n’accroche pas vraiment à leur musique. Je suis fatiguée et j’ai mal au dos. Vite ONE OK ROCK !

A 21h le groupe monte sur scène et entame Taking Off. Taka est impressionnant sur scène, il a une voix exceptionnelle et ne semble jamais avoir le souffle court pourtant il ne se ménage pas occupant la scène. Le public est chaud et conquis d’avance.

Ils font la part belle à leurs titres de leur dernier albums Ambitions avec Bedroom WarfareTake what you want ou encore One Way Ticket. La présence scénique n’est plus à prouver, ils sont pro et communicatif. Taka parlant parfaitement anglais c’est aussi plus facile. Dans la salle beaucoup de français, mais aussi des étranges, mais aussi pas mal de japonais avec une forte proportion de garçons.

Taka nous dit qu’ils vont jouer un nouveau titre ce soir. Pas de titre, mais on devrait le retrouver sur leur prochain album en 2019, en tous les cas c’était une musique instrumentale. Pour Change il demande au public de danser, ce qu’on fait volontiers car elle s’y prête tellement. Très bon titre sorti cette année et qui fait bouger avec un rythme plus dansant que ce qu’ils font d’habitude.

S’en suit un autre titre au refrain communicatif : I was King. Il est repris en chœur par le public. Pour The beginning tout le monde s’agite, c’est un ancien titre de l’album Jinsei × Boku, et tout le monde est à fond la fosse devient folle.

Seul titre de 35xxxvMighty Long Fall, fait bouger les foules le public, alors que le concert tire vers la fin… On a même droit à un circle pit tout mimi (oui, j’ai vu plus méchant, mais c’était sympa à voir). Taka nous dit qu’ils reviendront l’année prochaine avec en plus un nouvel album. Le quatuor termine son set avec We are reprise en chœur par le public toujours en transe.

Après une courte pause, le groupe revient pour les deux derniers titres. Je suis à fond sur Stand Out Fit In que j’adore, elle tourne en boucle depuis sa sortie, c’est la première fois que je craque pour un titre du groupe. Elle me donne tellement envie de sautiller sur place que j’en profite.

Ils terminent avec Kanzen Kankaku Dreamer un classique tiré de leur album Niche syndrome. Le groupe reste un peu sur scène, prend quelques photos et vidéo, lance les médiators et baguette avant de quitter la scène.

J’en ressors ravi, ONE OK ROCK était en forme. Comme j’avais révisé la setlist je connaissais tous les titres, ce qui pour moi est essentiel pour apprécier un concert. Bref, j’attends leur album et j’espère revenir les voir l’année prochaine.

Taking Off
Bedroom Warfare
Clock Strikes
Take What You Want
One way ticket
Wherever You Are
« Nouveau titre instrumental »
Change
I Was King
The Beginning
Mighty Long Fall
We Are

Encore:
Stand Out Fit In
Kanzen Kankaku Dreamer

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.