Découverte manga : Mushoku Tensei VS Dan Machi

Aujourd’hui je vais vous parler de deux manga de fantasy : Dan Machi et Mushoku Tensei. Ces deux titres m’ont été recommandé par ma moitié qui suit la série depuis ses débuts. Je prends donc le train en marche.

Je commencerais par DanMachi – La Légende des Familias dessiné par Kunieda. Il est tiré du light novel est écrit par Fujino Ōmori et illustré par Suzuhito Yasuda. Son titre complet est Dungeon ni deai o motomeru no wa machigatteiru darō ka (Est-ce un tort de chercher des rencontres romantiques dans un donjon ?) mais abrégé en DanMachi (ouf !). Il existe aussi un anime de deux saisons que vous pouvez regarder sur Wakanim ou bien sur Netflix.
Ici c’est le manga dont les huit premiers tomes ont été édité chez OTOTO qui nous intéresse. Cinq tomes sur les neuf ont été édité pour le moment.

Transportés dans un univers de fantasy façonné par un auteur qui prend un malin plaisir à s’approprier les mythologies du monde, nous nous retrouvons à Orario, une cité devenue terre d’accueil de dieux et déesses qui ne nous sont pas inconnus.
Après la mort de son grand-père, Bell Cranel n’a qu’une idée en tête, devenir un aventurier de renom ! Pour cela, il devra venir à bout du terrible Donjon labyrinthique d’Orario. Heureusement, il pourra compter sur le soutien de sa déesse protectrice, la dénommée Hestia.
Ainsi débute la légende de Bell, ou presque… car le chemin de notre jeune aventurier novice sera long et semé d’embûches.
Entre affrontements contre des monstres impressionnants, et machinations de divinités intriguées par les mystérieuses capacités que développe notre héros… la nouvelle vie de Bell ne sera pas de tout repos !

Bon soyons honnête je n’ai pas accroché plus que ça. Le dessin de Kunieda est intéressant et agréable, mais reste assez commun. Quant à l’histoire je ne me suis pas ennuyée, mais je n’ai pas non plus couru lire la suite.

Donc je suis un peu frustrée parce qu’on me l’avait vraiment bien vendu et que tout le monde semble apprécier. Peut-être dois-je dépasser le premier tome pour réellement accrocher ou bien regarder la série ? Je ne sais pas vraiment. Mais du coup je garde malgré tout la suite sous le coude pour les heures creuses.

Ensuite passons à Mushoku Tensei dessiné par FUJIKAWA Yuka d’après les light novel de RIFUJIN NA MAGONOTE et les dessins originaux de Shirotaka. Son titre complet japonais est Mushoku tensei: isekai ittara honki dasu ce qui donne Réincarnation sans emploi : j’essaierai sérieusement si je vais dans un autre monde. Ils aiment les titres à rallonge. Roman édité sur le web, puis en light novel l’histoire compte plus d’une quarantaine de volumes et le manga déjà neuf tomes, autant vous dire qu’il y a de quoi faire.

Il avait raté sa première vie… Le destin vient de lui donner une nouvelle chance dans un monde de magie et d’épées ! La saisira-t-il dans cet univers plein de dangers ?

Pour ce loser anonyme, les 34 années de son existence auront été un ratage total. Lorsqu’il est renversé par un camion fou, il s’attend à finir six pieds sous terre… mais le voilà redevenu bébé ! Désormais appelé Rudeus Greyrat, Il s’est réincarné dans un monde d’épées et de sortilèges, où il va apprendre à maîtriser l’art délicat de la magie, pour lequel il semble avoir un don particulier. Car cette nouvelle vie, Rudeus est bien décidé à ne pas la gâcher ! Et cet enfant qui va grandir sous nos yeux est encore loin de se douter des dangers qu’il va bientôt rencontrer !

Je n’ai pas eu un énorme coup de cœur pour la série, cependant je dois bien avouer qu’elle se laisse lire avec plaisir. Le héros s’est réincarné dans le corps d’un bébé, mais il a sa conscience d’adulte. Il attend donc son heure et cache à ses parents qu’il maîtrise déjà bien la magie.

Les dessins sont plutôt chouette et on s’attache assez vite à la bouille de Rudeus Greyrat et à ses considérations. Il grandit vite, et le cliffhanger à la fin du tome donne tout de même envie d’aller vite feuilleter la suite.

Si l’histoire reste classique, les personnages sont relativement intéressant pour qu’on s’y intéresse. L’univers est lui aussi intéressant, même si au début on le découvre petit à petit.

En bonus, une nouvelle écrite par l’auteur de RIFUJIN NA MAGONOTE.

Je reste une grande fan de The rising if the Shield hero que je trouve un cran au dessus cependant si vous aimer la fantasy et que vous chercher des mangas sur ce thème DanMachi et Mushoku tensei sont de très bon titres qui plairont aux fans du genre.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.