Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald

Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald est enfin sorti au cinéma. Le premier opus m’avait plu mais cumulait tout de même beaucoup de défauts (lire ma critique), je n’attendais donc pas vraiment grand chose de ce second film. Je l’attendais avec moins d’impatience. J’y suis donc allée en ayant vu la bande-annonce une seule fois. Pour un samedi matin à 9h30 la salle était plutôt bien remplie.

1927. Quelques mois après sa capture, le célèbre sorcier Gellert Grindelwald s’évade comme il l’avait promis et de façon spectaculaire. Réunissant de plus en plus de partisans, il est à l’origine d’attaque d’humains normaux par des sorciers et seul celui qu’il considérait autrefois comme un ami, Albus Dumbledore, semble capable de l’arrêter. Mais Dumbledore va devoir faire appel au seul sorcier ayant déjoué les plans de Grindelwald auparavant : son ancien élève Norbert Dragonneau. L’aventure qui les attend réunit Norbert avec Tina, Queenie et Jacob, mais cette mission va également tester la loyauté de chacun face aux nouveaux dangers qui se dressent sur leur chemin, dans un monde magique plus dangereux et divisé que jamais.

Au final, Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald, est plutôt une bonne surprise. Un scénario solide avec des rebondissements et de l’action, le film peut paraître un peu long, cependant je n’ai pas ressenti d’ennuie. Le final m’a même donné des petits frissons. Grand bravo pour les effets spéciaux. Le bestiaire est toujours aussi bien réalisé : Pickett, le petit Botru ou encore le Niffleur que l’on retrouve avec joie.  Mon petit cœur a fait de bons quand on voit le kappa, un monstre du folklore japonais.
La réalisation de David Yates reste classique mais du coup donne une bonne homogénéité avec les précédents films d’Harry Potter. Ce petit côté sombre et adulte qu’il donne à ces histoires de sorciers est appréciable.

On retrouve des personnages que l’on a pu voir dans Harry Potter comme Dumbledor ou Nagiri. C’est l’occasion d’en savoir plus sur leur passé. Le choix de garder Johnny Depp est parfait car son personnage on n’a pas envie de l’aimer, ça tombe bien. Jude Law est parfait en Dumbledor.

J’ai passé un excellent moment devant Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald. Je l’ai trouvé mieux que le précédent, plus rythmé doté d’un scénario prenant qui ne vous lâche pas jusqu’à la toute dernière image. Bref, j’attends le 3e avec impatience !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

3 pensées sur “Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald

  • 29 novembre 2018 à 15 h 41 min
    Permalink

    Pour ma part j’ai passé un bon moment mais je le trouve moins bon que le premier. Pour citer quelqu’un de ma connaissance « c’est le film de transition » et ça se sent. Beaucoup de personnages présent dans le 1er films sont minimisés dans celui-ci. D’autres apparaissent mais on ne sait pas trop à quoi ils servent au final (Krall par ex). Newt est assez transparent dans ce film. Je suis contente de retrouver Queenie et Jacob mais ils arrivent un peu comme un cheveu sur la soupe. Et je ne comprends pas le comportement de Queenie qui devient pour moi incompréhensible et elle est l’ombre d’elle-même. Ce qui fait qu’on est d’accord avec Jacob quand il la traite de folle (son retournement de situation à la fin est pas cohérent.) L’histoire de Yusuf est meh. Nagini ne sert pas a grand chose et on voit/comprend pas trop son attachement à Ezra Miller. Et même les révélations sont mal amenées je trouve, comment Gellert sait pour Miller ?
    Par contre malgré le look de Depp, pour une fois j’ai apprécié son jeu étonnement sobre. Jude Law est impeccable. Par contre Flamel, je me demande à quoi il sert, il est pas censé être marié ? Il me semble qu’il est question de sa femme et lui dans le 1er livre d’HP (mais je peux me tromper).

    Bref, sans doute qu’ils y a trop de personnages et de choses à traiter en même temps, que l’effet de surprise est passé après le premier, mais je trouve que le film à pas mal de défaut. Après l’univers est toujours agréable.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.