Découvertes manga : Quatre shojo à découvrir

Laissez moi vous présenter avec un peu de retard mes lectures de cet été.  J’ai un peu de retard, j’espère le rattraper avec plusieurs articles. Alors accrochez-vous !

Wolf girl & black prince de Ayuko Hatta chez Kurokawa

Erika Shinohara, vaniteuse élève de seconde, fait croire à tout le monde qu’elle vit une histoire d’amour idyllique. Cependant, celui-ci n’existe pas. À l’âge de 16 ans, Erika n’a même jamais eu de petit copain. Sommée d’apporter une preuve de son idylle, elle prend en photo un beau jeune homme croisé dans la rue qu’elle présente comme son petit ami. Ce jeune homme se révèle être Sata, un élève de son lycée dont la sournoiserie n’a d’égale que sa grande beauté. Erika se retrouve piégée par ce dangereux manipulateur.

Wolf girl & black prince est une série en 16 volumes qui est terminée et toujours disponible en librairie. L’histoire est somme toute assez classique, mais on se prend vite au jeu. Erika et Sata forme un couple au départ totalement bancal. Bien entendu petit à petit le Black prince va se transformer en prince charmant.

J’ai beaucoup aimé cette série même si au début j’ai réellement détesté Sata de toutes mes forces. Plus on avance plus il montre son vrai visage celui qu’il cache derrière des actions très discutable. Mais comme toujours l’amour triomphe toujours. Le manga s’attarde aussi sur les personnages secondaires. En bref, une très bonne surprise et si vous n’avez pas peur de rattraper 16 tomes allez-y !

Love baka de Sakurai Shushus chez Kurokawa

Incapable de tenir un planning ou de produire une histoire digne d’intérêt, Suzu Sakura est une mangaka dont la carrière peine à décoller. Sa vie va changer quand elle se voit affecter un nouveau responsable éditorial : séduisant et attentif, il a tout pour plaire… du moins croyait-elle. Car sous ses apparences de gendre idéal se cache un terrible manipulateur. Entre ses mains, les mangas de Suzu vont-ils enfin connaître le succès ?

Une série très courte en trois tomes avec une mangaka qui va avoir une relation toute particulière avec son responsable éditorial. Une histoire fort sympathique qui se lit avec beaucoup de plaisir. La fin est sans doute le seul bémol, elle est abrupte et elle ne répond pas à toutes nos attentes de lectrice. Mise à part se petit défaut, la série est agréable à lire, les dessins sont de qualité et le récit ne manque pas d’humour. Si vous souhaitez une série courte et amusante Love Baka est faite pour vous.

Takane & Hana de Yuki Shiwasu chez Kaze

Hana, lycéenne de 16 ans, est contrainte de prendre la place de sa sœur lors d’une rencontre arrangée ! Présentée à l’héritier du grand groupe Takaba, le très séduisant Takane Saibara, la jeune fille déchante vite face à son arrogance. N’y tenant plus, elle lui jette ses quatre vérités à la figure, croyant se débarrasser ainsi de lui. Pourtant, dès le lendemain, Takane lui propose un nouveau rendez-vous, à croire qu’il en redemande ! Elle a un sacré caractère… et il aime ça !

Takane et Hana est une série amusante qui mise tout sur des situations improbables. Les deux protagonistes prennent, au début tout du moins, cet arrangement à la léger. Bien évidement au fil des pages et des tomes ils vont se rendre compte qu’ils ne sont pas si indifférents l’un de l’autre. Ce qui reste le plus intéressant c’est le ton qui se dégage de ce manga. C’est amusant, frais et on s’attache assez rapidement à eux.

La série est toujours en cours au Japon avec un 11e tome.

Love Hotel Princesse de Toyama Ema chez Pika

Leila Watanuki est une élève brillante et admirée de tous qui cache un compromettant secret : elle vit dans un love hotel tenu par sa famille.
Un jour, elle tombe nez à nez dans une suite de l’établissement avec un de ses camarades de classe, Owaru Sangatsu ! Pour protéger son secret, la jeune fille va devoir obéir à ce véritable sadique qui lui impose un odieux chantage… Sa première condition : le laisser vivre au love hotel avec elle !
Mais pour Leila qui n’a aucune expérience avec les garçons, son quotidien avec Owaru, libéré et habitué des flirts, s’annonce des plus embarrassants…

Pour un shojo c’est un peu plus osé que d’habitude sans tomber dans le trash. Ça reste soft même si on sait que le héros aime les femmes et ne s’en cache pas vraiment. Leur histoire commence par un petit chantage (je sais c’est moche), mais bien entendu des sentiments tout autre vont naître entre ces deux là. C’est assez orignal, sans pour autant être totalement inoubliable. Son titre Love Mission semble plus connu et plus apprécié.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.