Jurassic world : Fallen kingdom

Quand on parle de Jurassic Parc/world je ne suis pas vraiment objective. Je reconnais qu’il y a des défauts, mais je m’en fout parce qu’il y a des dinos. Non, honnêtement il n’y à mon sens, pas plus de défaut que dans un autre blockbuster. Mais oui tout est trop gros, trop rapide, trop, troooop, mais c’est le but : la surenchère.

Cela fait maintenant trois ans que les dinosaures se sont échappés de leurs enclos et ont détruit le parc à thème et complexe de luxe Jurassic World. Isla Nublar a été abandonnée par les humains alors que les dinosaures survivants sont livrés à eux-mêmes dans la jungle. Lorsque le volcan inactif de l’île commence à rugir, Owen et Claire s’organisent pour sauver les dinosaures restants de l’extinction.

Owen se fait un devoir de retrouver Blue, son principal raptor qui a disparu dans la nature, alors que Claire, qui a maintenant un véritable respect pour ces créatures, s’en fait une mission. Arrivant sur l’île instable alors que la lave commence à pleuvoir, leur expédition découvre une conspiration qui pourrait ramener toute notre planète à un ordre périlleux jamais vu depuis la préhistoire.

Ça va à 100 à l’heure, on est assez vite mis dans le bain et ce que je pensais être la fin du film dans la bande-annonce n’était en fait que le début. J’ai eu plusieurs fois une larme à l’œil, car les dinosaures n’ont pas demandé à être créé, pas plus que d’être tué. Jurassic Parc écolo ? Et bien oui, car son concepteur ne veut plus d’un parc à thème, mais d’une réserve où elles couleraient toutes des jours heureux.

Pour autant je l’ai trouvé plutôt bon. C’est un divertissement qui donne tout : de l’action, quelques blagues, des moments tristes et beaucoup de frissons. Les caméo étaient attendus et ne tombaient pas comme un cheveu sur la soupe. C’est bien intégré au récit. Les clin d’oeil il y en a encore pas ma, dont d’ailleurs un ma d’ailleurs fait sourire avec un plan sur les chaussures de Claire.

Le thème musical Jurassic Park n’est utilisé qu’une fois pour un moment émouvant. Mais elle laisse sa place aux nouvelles compo de Michael Giacchino.

Alors oui, il y a quelques facilités scénaristiques, des incohérences et des WOUAT ?? Mais bon on est devant des dinosaures, plus rien ne m’étonnes. Au final j’en ai eu pour mon argent et j’ai eu ce que j’attendais.

J’ai passé un excellent moment, Jurassic world m’a donné tout ce que j’attendais je suis donc totalement satisfaites. Et au vu de la fin, j’imagine qu’on peut attendre une suite ! C’est la fin d’un monde et le début d’un nouveau.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.