1er voyage au Japon – 8e jour

Après ces quelques jours nous commençons à nous habituer au décalage horaire, cependant les concerts nous fatiguent aussi un peu. Mais bon contre le plaisir intense de vivre un live, on est capable de tout !

Nous allons faire un petit tour à Akihabara pour acheter du matériel HI-FI pour des amis. D’immenses immeubles offrent sur leur façade des réductions sur le matériel ménagers, Hi-FI… C’est assez impressionnant car votre œil ne saura plus où se poser (Surtout quand on est borgne, ha, ha, ha, c’est l’humour de J qui déteint sumimasen N.D. MA’J). Nous en profitons pour dévaliser le magasins de ses pubs pour de MD avec LUNA SEA dessus. Effectivement les prix semblent plus intéressants et pour les occasions c’est l’endroit idéal ! Je n’ai hélas pris aucune photo.

Prospectus avec LUNA SEA

Dans un petit resto on mange de la tempura et du riz au curry. Puis je trouve une papeterie que j’aurais bien dévalisée si mes finances ne faisaient pas déjà la tête… J’y ai acheté des stickers et un stylo.

Des stickers de petits cochons…

Nous partons ensuite nous promener dans le parc de Ueno. Pour ceci prendre les lignes : Yamanote (JR), Ginza (subway) ou Hibiya (subway) et s’arrêter à la station : Ueno.
Quartier populaire, Ueno est radicalement différents des autres quartiers de la capitale.

Le sanctuaire Tosho-gu est dédié à Ieyasu Tokugawa et fut bâti en 1651. Il devint parc public en 1873, c’est un des rares monuments à n’avoir pas été détruit par les différentes catastrophes ayant frappées Tokyo.

Le parc est magnifique ainsi que les différents temples qui le compose. Il y a des plans un peu partout qui vous aiderons à vous retrouver.

Au noir du parc il y les fameuses bâches bleues de S.D.F.

Il y a aussi un nombre impressionnant de musées. Et même une fête foraine ! Des familles viennent se promener et donner à manger aux corbeaux et aux pigeons.

Les corbeaux japonais sont massifs avec un bec plus gros que les nôtres.
Leur cri est reconnaissable par leurs « AH AH » sonore. C’est très agréable à 3 heures du matin… Je dis ça mais leur croassement fait partie intégrante du Japon. De plus ils ne sont pas farouches et ils viennent très prés de vous. Franchement je les adore, ils sont magnifiques et rien que d’entendre leur son, j’ai la nostalgie qui me gagne.

En entrant plus profondément dans le parc, on arrive jusqu’au lac Shinobazu-ike où des milliers de canards et d’autres oiseaux divers vivent. Il est rempli de roseaux. Encore une fois, un contraste étonnant avec les immeubles que l’on voir à l’horizon.

Puis comme nous avons l’âme curieuse et le temps, nous quittons le parc et nous nous engouffrons vers le marché Ameya yokocho.
Un magasin est rempli de pieuvres et poulpes jusqu’au plafond !

C’est hétéroclite, mais c’est aussi un immersion complète dans le Japon populaire. Il y a un monde fou !

Dans une petite boutique de C.D. nous trouvons quelques trouvailles comme la K7 Film Capsule de Rouage qui n’était pas encore arrivée au Rock love ! Une sympathique grand-mère tient la caisse, elle nous offre des cadeaux pour chacun de nos achats.

Nous retournons dans notre appartement, puis mangeons des nikuman (beignets fourrés à la viande, au haricot rouge ou goût pizza !) C’est pas cher et c’est drôlement bon. Ces beignets sont cuits à la vapeur. C’est un plat chinois que les japonais on arrangé à leur goût. Il n’est vendu que l’hiver et coûte environ 150, 200 yens.

Et puis dodo.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.