Défi lecture 2018 [février] : Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?

Mon défi littéraire contenu avec au mois de février : Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? Un roman assez court que je n’ai encore jamais lu. J’ai comblé un vide dans ma culture SF.

– Février : un mois très court – une histoire courte mais percutante qui vous a marqué.

Participer à ce défi est une bonne occasion de lire aussi des classiques de la SF. J’ai choisi Blade runner car c’est un livre relativement court.

Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?  de Philip K. Dick

Le mouton n’était pas mal, avec sa laine et ses bêlements plus vrais que nature – les voisins n’y ont vu que du feu. Mais il arrive en fin de carrière : ses circuits fatigués ne maintiendront plus longtemps l’illusion de la vie. Il va falloir le remplacer. Pas par un autre simulacre, non, par un véritable animal. Deckard en rêve, seulement ce n’est pas avec ses maigres primes que lui rapporte la chasse aux androïdes qu’il parviendra à mettre assez de côté. Holden, c’est lui qui récupère toujours les boulots les plus lucratifs – normal, c’est le meilleur. Mais ce coup-ci,ça n’a pas suffi. Face aux Nexus-6 de dernière génération, même Holden s’est fait avoir. alors, quand on propose à Deckard de reprendre la mission, il serre les dents et signe. De toute façon, qu’a-t-il à perdre ?

Avis : Voilà un parfait exemple d’un livre et d’une adaptation assez différente du livre. On retrouve des noms, quelques enjeux, des situations, inversement des personnages sont absents, mais aussi l’importance des animaux par exemple. As-t-on parlé de trahison à l’époque de la sortie du film ?

Pourtant avec le recul, le livre de 1968 et le film de 1982 ont leurs défauts et leurs qualités. Le film adapte librement le livre sans le trahir pour autant. Chacun apporte sa vision de cet univers futuriste et des questions relatives aux androïdes. On peut même dire que le film a réussi à faire surpasser le livre puisqu’on lui donne bien souvent le titre du film pour ses rééditions plutôt que son titre original. J’ai toujours trouvé le titre mystérieux, et désormais il a une signification. On est d’accord que ce n’est pas en visionnant le film que j’ai eu des réponses.

L’univers créer par Philip K. Dick était assez intéressant, mais aussi assez incomplet pour que d’autres personnes comme Ridley Scott ou Denis Villeneuve invente à leur tour des histoires passionnantes. La combinaison de ces deux œuvres ont été la source d’inspiration de bien d’autres romancier et réalisateur par la suite. Et rien que pour ça Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? est incontournable à lire. J’ai aimer découvrir ce roman culte. Il est bien écrit et les deux histoires celle d’Isidore et de Deckard s’entrecroise pour se retrouver.

Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? est un bon livre de SF qui va plus loin que son propos, il a ouvert la voie à d’autres rêveurs, d’autres histoires et si notre monde n’est pas si amoché en 2018 que ce que prévoyait l’auteur, il est bon d’y réfléchir tout de même.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.