Défi lecture 2018 [Janvier] : Le Secret de Crickley Hall

Pour débuter mon premier défi littéraire j’ai décidé de commercer par un livre qui traînait dans ma PAL depuis plusieurs années.

– Janvier : mois du commencement, mois de Janus le dieu des carrefours et des portes – un livre avec le mot Porte (Gate/Door) ou une thématique associée dans le titre.
J’ai décidé de regarder dans ma PAL et j’ai trouvé : Le Secret de Crickley Hall de James Herbert.

Résumé : Crickley Hall : une vieille demeure comme on n’en trouve que dans les régions reculées de l’Angleterre. Vaste et sinistre, elle a même l’air un peu menaçant.Lorsque Gabe et Eve Caleigh viennent s’y installer avec leurs deux petites filles, ils espèrent y trouver la paix, et tourner la page sur le terrible malheur qui a frappé leur famille.Mais quelque chose ne va pas… Bientôt des bruits inexplicables les arrachent au sommeil. Les enfants sont les seuls témoins d’étranges apparitions. Et, chaque matin, la porte de la cave est entrouverte alors qu’on l’avait fermée la veille. Cette maison est le dernier endroit que les Caleigh auraient dû choisir. L’horreur qui les y attend dépasse tout ce qu’ils pouvaient imaginer.Oserez-vous affronter le terrifiant secret de Crickley Hall.

Avis : Parmi les points positif du roman, c’est son écriture. C’est un plaisir à lire, claire, bien écrit sans être ampoulé malgré cet énorme pavé de presque 700 pages.

Malheureusement, pour le reste je suis plus dubitative. L’histoire est d’un classicisme à faire peur, pis l’auteur le fait remarquez lui même par ses personnages faisant ouvertement référence aux films d’horreur où il devrait se passer ceci ou cela. Le lecteur n’est jamais étonné. Tout ce qui doit arriver dans un livre de ce type arrive…
On s’ennuie donc assez vite car on voit tout arriver à 100 km. C’est dommage surtout que le livre est très épais !! Alors oui, il commence à y avoir de l’action à la fin du livre, mais il faut se bouffer tout le reste avant !

D’ailleurs on ne s’attache pas tellement aux personnages, que ce soit le père ou la mère et ce malgré le passé douloureux du couple.

Pour l’anecdote le livre a été adapté en mini-série de trois épisodes sur la BBC one en 2012 on y croise Maisie Williams dans le rôle de Loren Caleigh.

Je suis assez déçue par ma lecture, le style de l’auteur est appréciable, malheureusement l’histoire est sans grand intérêt. Il manque un je ne sais qui qui aurait donner un élan au roman.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.