Coup de cœur jeunesse : Gardiens des cités perdues

Je me devais de vous parler de mon gros coup de cœur littéraire jeunesse : Gardiens des cités perdues. J’ai dévoré les six tomes déjà paru en à peine un mois. Une fois lancé il a été difficile de me retenir. Il s’agit de l’œuvre d’une américaine Shannon Messenger diplômée de l’USC School of Cinematic Arts, Université de Californie du Sud. Elle a étudié l’art, l’écriture et la production de films mais elle a réalisé que sa réelle passion était d’écrire des histoires pour les enfants.

Depuis des années, Sophie sait qu’elle n’est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l’école, où elle n’a pas besoin d’écouter les cours pour comprendre. La raison? Elle est dotée d’une mémoire photographique… Mais ce n’est pas tout : ce qu’elle n’a jamais révélé à personne, c’est qu’elle entend penser les autres comme s’ils lui parlaient à haute voix. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d’histoire naturelle quand un étrange garçon l’aborde. Dès cet instant, la vie qu’elle connaissait est terminée : elle n’est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers.

La comparaison avec Harry Potter est facile (une enfant arrive dans un monde le magie -presque- dans une super école avec des méchants qui lui en veulent), mais plus l’intrigue avance plus cette affirmation est repoussée d’un revers de la main. Assez vite le roman de Shannon Messenger prend ses distances tant sur le fond que sur la forme. Elle est entourée d’amies et de beaux garçons qui en pince souvent pour elle, mais aussi d’adultes près à lui faire confiance malgré son jeune âge et sa propension aux catastrophes.
Si l’école joue une place importante au début du récit, le cadre s’élargir assez vite pour bientôt n’avoir qu’un rôle relativement secondaire. Le temps avance aussi assez lentement, entre le premier tome et le 6e il ne s’est déroulé que deux ans environs.
Les mystères sont nombreux, et les questions le sont toutes autant. Bien souvent quand on découvre enfin quelques choses, c’est pour qu’un autre secret viennent prendre sa place. On découvre des ogres, des gobelins, des alicornes et bien d’autres créatures… L’univers décrit par l’auteure est passionnant !

Reste la romance. Qui de Fitz, Keefe ou Dex remportera le cœur de Sophie ? L’auteure elle-même dit ne pas encore savoir. En attendant le fandom s’en donne à cœur joie pour deviner qui sera l’élu. Sophitz ? Foster-Keefe ? Quel sera votre camp ?

Une fois mis le nez dans cette série vous aurez bien du mal à en ressortir, le style est simple et fluide, les rebondissements nombreux et vous contraignent bien souvent à tourner la page pour lire le chapitre suivant. Les dialogues sont bien menés et les répliques de Keefe sont souvent les plus savoureuses. Une intrigue intéressante et des personnages attachants il n’en fallait pas moins pour que l’alchimie soit parfaite. Le dosage parfait pour une saga de fantasy jeunesse accessible à tous, mais surtout intergénérationnelle. Parents, ado, jeune ado tout le monde y trouvera son compte. Jamais enfantin, mais pas tout à fait adulte, la série des Gardiens des cités perdues offrent une lecture agréable et addictive.

Comment ça vous n’êtes pas encore chez votre libraire un livre à la main ? Mais qu’attendez-vous ? D’être le dernier à avoir lu cette série ? Je ne tiens pas à être tenue responsable si vous devenez accro comme je l’ai été. A bon entendeur…

1 – Gardiens des cités perdues
2 – Exil
3 – Le Grand brasier
4 – Les Invisibles
5 – Projet Polaris
6 – Nocturna
7 – (en cours d’écriture)

Éditions Lumen :
Page facebook
Compte twiter

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.