Voyage éclair : jour 4

DSCF0652

Déjà le dernier jour ici ! Que ça passe vite. Remarque il vaut mieux, j’arrête pas de parler toute seule…

Je fais un petit tour à la poste dès l’ouverture à 9h. Puis je repars au Kimi prendre mes affaires et regarder quelle station prendre pour aller à laTokyo Tower. Petit miracle c’est le Lonely Planeten français que je trouve dans la bibliothèque !

Je passe ensuite au Metropolitan hotel pour réserver ma place dans la limousine bus de demain à 7h. Je sais que je suis pas douée en anglais, mais la nana comprends même pas quand je dis British Airways… snif…
*autres photos*

DSCF0655

Direction Kamiyacho où je prends la sortie 1, mais franchement c’est pas pratique pour retrouver la tour… Bon, c’est pas grave même sans plan, mon sens de l’orientation est avec moi.
*autres photos*

DSCF0700

Tokyo Tower

* horaires : 9h à 22h – 1240 yen pour les deux observatoires sinon 820 le 1 er et 600 le second.
Avec ses 333 m de haut, cette sœur de la Tour Eiffel vêtue de rouge, a les mêmes fonction qu’elle : admirer le paysage et servir d’antenne relais. La première fois que je suis venue ici, je n’étais montée qu’au 1 er étage, mais cette fois vu que j’ai le temps, je prends le billet qui combine les deux pour 1240 yen soit environ 9€.
*autres photos*

DSCF0665

DSCF0669

J’ai pris tout plein de photos et acheté aussi quelques conneries dans la boutique avant d’aller à l’étage supérieur.
*autres photos 1er étage*
*autres photos 2e étage*

Pareil, je ressors l’appareil pour quelques photos. Deux agents d’entretien sont en train de laver les vitres et le petit rebord extérieur. Une troisième personne les attends à l’intérieur, avec les clefs. Ils sont juste retenus par des câbles comme les alpinistes. Avoir le vertige est totalement proscrits.

ticket2 ticket1

Puis, tranquillement, je redescends et je m’arrête au 1er étage pour faire les boutiques. Oui je sais : encore ! Je prends quelques petites choses auTokyo omiyage town.
Mon estomac me fait remarquer qu’il est midi passé et que ça serait bien de penser à lui. Je vais donc prendre un repas au Soba satsuma un restaurant de soba (logique). Moi j’ai opté pour un unagi don (pas très logique). Qui n’est d’ailleurs pas fameux, ils ont laissé toutes les arrêtes !

Je repars le ventre plein vers la sortie. Je repars vers le Zojoji en passant par la vallée des momiji (arbres aux feuilles rouge ou orange à l’automne). Je reconnais la rue que j’avais emprunté la dernière fois.
*autres photos*

DSCF0731

Zojoji
* gratuit
Il fut construit en 1393 et déplacé en ce lieu en 1598 après que Ieyasu Tokugawa est établi son gouvernement à Edo en 1590. Je me suis encore une fois amusée à prendre des tas de photos, même si je m’en veux d’avoir oublié mon manuel !!!

DSCF0719

DSCF0711

Le bâtiment appelé Daiden (Hondo, hall principal) date de 1974, puisqu’il fut détruit durant la seconde guerre mondiale. Plus loin le Daibonsho avec son énorme la cloche et déjà quelques boutons de fleurs.
*autres photos*

DSCF0742

Je reprends le métro à la station Onarimon jusqu’à Ebisu histoire de reprendre la Yamanote et d’aller à Harajuku.

DSCF0741

J’en profite pour faire le plein dans les magasins et faire chauffer la carte bleue, et faire disparaître mes derniers yens.
*autres photos*

DSCF0747

DSCF0746

Vers 17h30, j’ai trop mal partout et je décide d’attendre dans un Wendy’s avant le concert. J’ai pris un truc pas cher à 190 yen, un fresh soft au litchi. C’est un peu bizarre, mais pourquoi pas…

Puis, vers 18h15, je décide d’aller attendre près de lAstrohall d’Harajuku.

Je m’aperçois tout de suite qu’il faut aller faire la queue dans la petite rue à côté. Il y a un peu de tout quelques lycéenne, beaucoup de jolies jeunes filles fringuées à la dernière mode, d’autres un peu plus visual, mais dans l’ensemble tout le monde est très sage.

J’attends mon tour pour rentrer, je ne sais pas si c’était bon, mais comme on ne me dira rien…Je donne mes 500 yen pour la boisson à l’entrée et en plus du ticket, on me donne un strape au nom de la tournée.

A l’intérieur le prochain maxi single est déjà en vente, mais je l’ai pré-commandé sur Third stage donc je ferais sans !

L’attente est un peu longue, ils ont 20 bonnes minutes de retard. Il n’y a pas grand monde, disons 150 à tout casser. Du coup tout le monde a de la place. Mais point d’exitation, le premiers rang est tenu par les fans du groupe qui ont l’autorisation d’y être (elles ont d’ailleurs toutes le T-shirt du groupe). Les autres resteront sagement derrière sans même tenter de piquer une place. Par contre je me demande bien pourquoi les nanas retirent-elles toutes leurs chaussures…

Juliadoll – Harajuku Astrohall
over the eternity

ticket

Voici donc l’arrivée dans l’ordre de Sin, le batteur, ensuite de Shun et Nao les guitaristes, puis de Rui le bassiste (et chouchou de ces dames) et pour finir de HAL le chanteur. Ca commence bien la musique est bien bourrin et toutes les nanas headbanguent. Ça laisse dans l’air une agréable odeur de shampoing ! Délicieux.
Je ne connaîs que quelques titres donc je ne serais pas très précise, juste qu’on a eu droit à deux rappels, que la 1re chanson (over) fut aussi la dernière et qu’ils ont joué leur titre phare, baby And butterfly 3 fois ! Faut dire qu’elle vaut le déplacement.
C’est d’ailleurs à cause de cette chanson que toutes les nanas se déchaussent. Et oui car à un passage très précis de la chanson elles partent toutes pour un pogo géant allant de droite à gauche de la scène tout en agitant les bras. J’avoue que je n’avais jamais vu ça, et que c’est surprenant, mais très amusant. Sur le coup je me suis demandé pourquoi tout le monde s’écartait du centre de la fosse… Ensuite, elles repartent pour headbanguer et se jeter en avant (ce qui a valu à ma voisine de passer sous la barrière et de s’étaler par terre… Enfin, sur mes sacs en fait ! Elle s’est excusée, mais j’avais surtout peur qu’elle se soit fait mal moi.
Le gros de leur discographie est fait pour headbanguer comme des fo-folles et se jeter en avant… C’est du sport faut pas croire. Sinon, le groupe en lui-même est somme toute assez classique, même s’ils donnent bien la pêche !
juliadollSin fera aussi un solo de batterie, pour finalement faire un duo basse/batterie avec Rui.
J’ai reconnu les titres de leur premier maxi à savoir la ballade departure, mais aussi ma préférée from the end. J’avoue je n’ai pas reconnuBaby and Butterfly, mais elle est relativement quelconque en CD… Alors qu’en live, avec les fans elle est terrible ! Ils ont aussi présenter eternityla ballade de leur prochain maxi single.

Ce fut donc un concert fort sympathique qui m’a fait bien plaisir à voir.

Il est 21h05… Je repars pour la station de métro Harajuku pour retourner à mon ryokan. Je passe rapidement au Circle K d’Ikebukuro, mais sur le chemin du retour je vois au loin 4, 5 gars style « racaille » qui discutent en bas d’un immeuble. Je me dis : ils ont le même look que chez nous sont-ils aussi casse bonbon ? La réponse est oui, sauf que j’ai pas compris la connerie que m’a dit l’un des gars quand je suis passée près d’eux. Il a voulu m’aborder et est reparti en rigolant tout en disant un truc, sûrement très philosophique à ses potes… Bref, je fais comme en France, comme si ils n’existaient pas.

Je range mes sacs et ma valise, je prends une douche et à 23h je me couche car demain je vais devoir me lever tôt.

DSCF0876

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.