Florence + the machine au Zénith de Paris

DSC_3894

Cette année n’a pas été très riche en concerts, mais ceux que j’ai pu faire étaient très bons. Et il en sera de même pour ce concert de Florence + the machine au Zénith. C’est la seconde fois que je viens la voir, et cette fois je sais à quoi m’en tenir.

C’est The Maccabees qui ouvre le bal à 20h, le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils ne font pas bouger les foules.  Le groupe anglais ne proposent aucun titres accrocheurs, c’est dommage.

Puis enfin les lumières s’éteignent, les musiciens entrent en scène, suivi par notre rouquine préférée ! Pieds nus et en patte d’eph, Florence cours, danse, virevolte devant un public sous le charme. Cette fois exit les décors art déco, tout est là pour nous rappeler les années 70. Eclairage simple, déco à paillettes tout y est. Le set débute avec What the Water Gave Me qui immédiatement met le feu à la salle qui se lève pour ne pas se rasseoir !

Proche de ses fans comme jamais, elle n’hésite pas à aller vers eux jusqu’à monter sur la crash barrière. Quelqu’un dans le public lui donnera même une jolie couronne de fleurs. Elle joue avec les avions en papier envoyé sur la scène.

Sa puissance vocale ne se dément pas, elle nous fait frissonner de plaisir. Sur le nouveau titre Third Eye, elle nous demande de ne pas filmer et de regarder le concert avec nos propres yeux. C’est clair que c’est gonflant de voir des gens passer leur concert entier à filmer sans « vivre » leur concert. Tout ça pour en garder un souvenir flou :/

Photo prise en Italie (concert de Milan)
Photo prise en Italie (concert de Milan)

On lui pardonnera de nous avoir raconter la même anecdote sur You’ve Got the Love, qu’importe si cela lui tient à cœur de nous la raconter ! Puis elle demande comme dire how big, how blue, how beautiful en français, les fans du premier rang lui répondent : si grand, si bleu, si beau. Elle entonne ensuite le titre phare son dernier album.

Changement d’atmosphère avec Shake It Out ou tout le public reprend le refrain en cœur. Suivra une très jolie version plus dépouillée de Cosmic Love, mais qui ne perd pas en puissance.

Sur Dog Days Are Over elle nous demande de faire un câlin à son voisin (moi je vais m’abstenir, le mien pue comme pas possible une vraie infection >.<) et ensuite de faire tourner en l’air un vêtement pour être plus libre ! J’essai d’éborgner personne. Certains les lancent sur la scène, les ont-ils récupérés ?!
Puis elle et ses musiciens quittent la scène pour revenir quelques minutes plus tard sous les applaudissements du public.

La scène se transforme en drapeau bleu blanc rouge en réponse aux attentats qui ont endeuillés la France et la musique il y a peu. Elle reprendra All you need is love des Beatles et mais aussi la chanson I Love You All the Time des Eagles of death metal.

C’est ainsi que se termine ce merveilleux moment ! Merci à Florence et ses musiciens et revenez quand vous voulez.

Set list

1 – What the Water Gave Me
2 – Ship to Wreck
3 – Rabbit Heart (Raise It Up)
4 – Third Eye
5 – Delilah
6 – You’ve Got the Love
7 – How Big, How Blue, How Beautiful
8 – Shake It Out
9 – Cosmic Love
10 – Long & Lost
11 – Queen of Peace
12 – What Kind of Man
13 – Spectrum
14 – Dog Days Are Over

Encore
1 – All You Need is Love (reprise des Beatles)
2 – I Love You All the Time (reprise des Eagles of Death Metal avec The Maccabees)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Une pensée sur “Florence + the machine au Zénith de Paris

Commentaires fermés.