Epoustouflant concert d’Imagine dragons au Zénith de Paris

zenith-ID2
Je suis à peu près au niveau de la flèche 😀 Photo de Daniel Platzman (batteur) @DanielPlatzman

Imagine dragons était de retour à Paris pour un nouveau concert. Après le Divan du monde, Le Bataclan, l’Olympia et le Trianon, les voici de retour au Zénith de Paris. Que de chemin parcouru en trois ans seulement. Le quatuor de Las Vegas a apporté dans ces bagages son tout denier album sorti au début de l’année 2015 et c’est avec un plaisir non dissimulé qu’ils nous l’ont proposé sur scène. Pour ma part c’était mon 3e concert et je l’ai encore plus apprécié que les autres.

L’avant concert

Je suis arrivée un poil tôt 18h20. Naïvement je pensais récupérer rapidement mon billet, partir manger au Mac do et revenir à 20h les mains dans les poches. Mais rien ne s’est déroulée comme je le pensais. Déjà les caisses n’étaient pas ouverte, ils ont attendu 18h30 pour les ouvrir. Ok pourquoi pas. Sauf que la fil d’attente est immense et que seulement deux guichets permettent de récupérer le fameux sésame à une lenteur digne d’un escargot. +1h30 d’attente !! J’ai posé mon cul sur mon siège la première partie était déjà commencé et les sièges sont vide autour de moi. Du délire !
Pour les billets achetés en pré-vente je peux dire que ça fait mal aux fesses. J’étais totalement frigorifiée avec un mal de dos atroce. Je suis désolée pour la placeuse mais je n’avais pas envie de débourser un centime de plus -même si ce n’est pas sa faute- pour une organisation aussi mauvaise.
J’a bien cru que cet événement allait me gâcher le concert. Heureusement Imagine dragons m’a fait oublier cette attente interminable.

DSC_3563

La premiè-re partie est assuré par le groupe anglais/australien Sunset Sons. Je n’ai pas été particulièrement charmé par leur set (de tout façon c’est assez rare quand ça m’arrive à la 1re écoute), ils ont tout de même bien chauffé la salle.

Et enfin… Le concert !

Ah que d’attente ! Mais enfin elle est récompensée par l’arrivée sur scène du groupe accompagné d’un 5e membre au clavier.
Le show est vraiment époustouflant. Les lumières sont a la hauteur, elles mettent particulièrement bien en valeur les chansons avec une mention spéciale pour I Bet My Life, Gold, I’m So Sorry ou encore Radioactive.

Le public est bien plus chaud qu’à l‘Olympia, cela faisait plaisir à voir pour le groupe. Même si c’était amusant que le public s’assoit entre chaque chansons. Il est vrai que pour les petites pauses, Dan Reynolds fait parfois un petit discours, mais plus souvent ce sont les autres musiciens qui font un petit solo chacun peut reprendre son souffle pour le titre suivant.

DSC_3565

J’ai particulièrement aimé la set list, mélange de leurs deux premiers albums Night Visions et Smoke + Mirrors. Une nouveauté, cependant, avec Roots leur dernier single inédit sorti durant la tournée. Notez aussi la reprise du titre Forever Young du groupe allemand Alphaville.

Pour introduire leur nouveau titre I Was MeDan a fait un beau discours chargé d’émotion au sujet des nombreux enfants qui n’ont pas de toit à travers le monde. C’est un tout nouveau titre écrit durant la tournée, inspiré parce qu’ils ont vu et ressenti au sujet de la vague de migrants arrivant en Europe.

Les titres pêchus succèdes aux titres plus calmes permettant au public de se reposer sans pour autant s’endormir. Petite déception tout de même avec l’absence de Friction. Mais on ne peut pas tout avoir… La set list reste un savant mélange de leur deux premiers albums. J’ai pris un plaisir fou sur chacun de ces titres.

Dan Reynolds n’a même plus besoin de s’époumoner, Radioactive est reprise en cœur par 6000 personnes à l’enthousiasme débordant. J’ai perdu ma voix et mon énergie sur ce titre. Je savais que c’était l’un des derniers avant la fin du concert, je me suis donc lâchée. Le public était debout a chanter en chœur (enfin à la place de) avec Dan.

Après une courte pause le groupe revient pour interpréter leur dernier titre The Fall. Des bouts de papiers, orange, rouge et jaune tombe du plafond. C’est poétique. Juste le temps de faire des petits coucous au public et le groupe quitte la scène.
En quelques années seulement, Imagine dragons est devenu un groupe pop rock incontournable. Leurs show sont de plus en plus

Set list

Shots
Trouble
It’s Time
Forever Young (reprise d’Alphaville)
Roots
Polaroid
I Was Me
I’m So Sorry
Gold
Bleeding Out / Warriors
Demons
On Top of the World
I Bet My Life
Radioactive

Encore :
The Fall

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.