Pride : le feel-good movie à ne pas louper !

190971.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Je suis tombée par hasard sur la bande annonce de Pride, elle m’a tout de suite plu et j’ai voulu aller découvrir ce film en salle. J’ai dû attendre un peu d’avoir de quoi payer la séance, heureusement il était encore projeté à l’UGC des halles.

158254.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxPride

Synopsis : Eté 1984 – Alors que Margaret Thatcher est au pouvoir, le Syndicat National des Mineurs vote la grève. Lors de leur marche à Londres, un groupe d’activistes gay et lesbien décide de récolter de l’argent pour venir en aide aux familles des mineurs. Mais l’Union Nationale des Mineurs semble embarrassée de recevoir leur aide. Le groupe d’activistes ne se décourage pas. Après avoir repéré un village minier au fin fond du pays de Galles, ils embarquent à bord d’un minibus pour aller remettre l’argent aux ouvriers en mains propres. Ainsi débute l’histoire extraordinaire de deux communautés que tout oppose qui s’unissent pour défendre la même cause.

Avis : Pride est une belle surprise. Une comédie sociale comme seul les anglais en ont le secret (The Full Monty, La Part des Anges, Billy Elliot etc.) ! Je ne me souviens pas de cette grève, j’étais trop jeune encore pour m’en préocuper. je sais qu’elle n’a pas été gagné par les mineurs malgré la longueur de celle-ci. Margaret Thatcher étant quelque peu butée quand elle voulait quelque chose d’où son surnom (La dame de fer). Si cela avait été un film français on aurait surtout retenu le côté négatif et on aurait pondu un film de la même couleur que le charbon. Mais ici c’est tout le contraire, c’est une bouffée d’oxygène. On rit beaucoup et on s’attache à ce petit village anglais (aux fort accents gallois) et à leurs « gays » Londoniens.

Tout est fait pour plaire un scénario cuisiné aux petits oignons avec un dosage parfait entre réalité et de fiction. Drôle et touchant à la fois j’avais le sourire jusqu’aux oreilles quand le générique c’est lancé.
Matthew Warchus a choisi pour son casting une belle brochette d’acteurs anglais : Bill Nighy (H2G2, Hot Fuzz, Good Morning England…), Andrew Scott (Sherlock), Imelda Staunton (Dolores Ombrage dans Harry Potter), Paddy Considine (The World’s End), George Mackay (How I live now) etc. La liste est longue. Ce n’est pourtant pas un réalisateur très connus mais il a pu exprimer tout son talent avec un sacré cast !

La bande son véritable condensé des années 80 donne aussi furieusement envie de danser (Que de souvenirs !). La recherche sur les habits et coiffure de l’époque donne un cachet authentique au film.

Pride nous livre un message fort. Quel que soit nos origines ou nos orientations sexuelles nous sommes tous solidaire. Les préjugés d’un camp comme de l’autre tombent quand on suit la même direction. C’est bien souvent l’inconnu qui nous fait peur alors qu’il n’y a pas de raison. Bref, Pride c’est bien alors allez le voir !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

4 pensées sur “Pride : le feel-good movie à ne pas louper !

  • 3 octobre 2014 à 10 h 40 min
    Permalink

    les anglais arrivent toujours à rendre des moments difficiles en quelque chose de convivial (je pense surtout à certaines séries ou films). C’est pour ça que je les aimes <3
    Y a mon doudou sur la photo tout à droite ! (bon son look dans le film ne lui rend pas justice).

  • 3 octobre 2014 à 11 h 39 min
    Permalink

    oui ils sont très fort pour ça !
    Ah oui c’est ton doudou 😀 J’en apprend des choses !

  • 3 octobre 2014 à 16 h 25 min
    Permalink

    Non mais je dis doudou, c’est un terme affectif pour dire que je l’apprécie beaucoup…en tant qu’acteur cela va de soit. hum… u_u

  • 3 octobre 2014 à 16 h 51 min
    Permalink

    😉 je me doute

Commentaires fermés.