How I live now, juste un été pour devenir adulte

539715.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Ce qui est chouette avec le Printemps du cinéma c’est de prendre son lundi pour profiter du ciné à 3,50€. Cette année j’ai opté pour How I live now et Vampire Academy. Je ne suis pas mécontente de mes choix !

217516.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxHow I live now (Maintenant c’est ma vie)

Synopsis : Daisy, une adolescente new-yorkaise, passe pour la première fois ses vacances chez ses cousins dans la campagne anglaise. Rires, jeux, premiers émois… Une parenthèse enchantée qui va brutalement se refermer quand éclate sur cette lande de rêve la Troisième Guerre Mondiale

Avis : La jeune actrice, Saoirse Ronan, est tout simplement magnifique dans se rôle d’ado écorchée vive, elle porte à elle seule cette adaptation. Je ne parlerais pas de rédemption parce qu’elle n’a rien fait de mal au départ, mais d’une remise à niveau des priorités que nous devons avoir sur cette terre. Beaucoup de nos problèmes n’en sont pas, surtout face à une guerre destructrices et sans pitié. C’est aussi une base de réflexion sur l’humanité.

J’ai aimé la façon de filmer de Kevin Macdonald (Le dernier roi d’Ecosse). L’histoire de ces ados abandonnés à leur triste sort m’a aussi beaucoup touché. Il reste de grosses zones d’ombre, mais c ‘est parce que c’est vue à travers les yeux d’une ado du coup tout ce qui touche à la politique ou aux événements de cette guerre ne l’intéresse pas. Ce qui compte c’est se retrouver et reformer leur petit groupe.

J’ai trouvé par contre que la guerre s’arrêtait un peu trop vite.

Ce qui m’a attiré l’œil la première fois c’est la sublime affiche, loin d’une histoire à l’eau de rose, How I live now, nous conte l’entrée douloureuse et forcé d’adolescent vers l’âge adulte. Cette histoire universelle pourrait se produire n’importe où sur la planète.

J’ai hâte désormais de lire le livre (que j’ai commandé !) pour voir si des libertés ont été prise dans le scénario.

Note : 14/20

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.