Dallas Buyers Club, l’histoire d’une rédemption

Dallas buyers club

Je continue dans les films participants à la course aux Oscars. Remarquez qu’ils sont pour la plupart joyeux et optimiste… Non, je déconne, cette année on va en chier au ciné ! Fini les blockbusters et les dessins animés (je déconne encore :p Faut pas pousser). Après avoir vu la bande annonce Dallas Buyers Club m’a tout de suite interpellée, mais allait-il être à la hauteur ?

007448.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxDallas Buyers Club

Synopsis : 1986, Dallas, Texas, une histoire vraie. Ron Woodroof a 35 ans, des bottes, un Stetson, c’est un cow-boy, un vrai. Sa vie : sexe, drogue et rodéo. Tout bascule quand, diagnostiqué séropositif, il lui reste 30 jours à vivre. Révolté par l’impuissance du corps médical, il recourt à des traitements alternatifs non officiels. Au fil du temps, il rassemble d’autres malades en quête de guérison : le Dallas Buyers Club est né. Mais son succès gêne, Ron doit s’engager dans une bataille contre les laboratoires et les autorités fédérales. C’est son combat pour une nouvelle cause… et pour sa propre vie.

Avis : Le réalisateur canadien, Jean-Marc Vallée, n’a pas voulu faire un Philadesphia bis. Rangez vos mouchoirs, le but n’est pas de vous faire pleurer mais de suivre la rédemption d’un homme qu’on laisserait bien crever la bouche ouverte. Dallas Buyers Club repose sur deux époustouflantes prouesses d’acteurs : Matthew McConaughey et Jared Leto.

Au début du film il est impossible d’apprécier le héros, Ron Woodroof. Il n’aime que sa bite, sa bière et l’argent. Le reste il s’en cogne !

Malgré les sujets très grave abordés dans le film (maladie, drogue, mort…) les touches d’humour légère permettent de ne pas tomber à bras ouvert dans le sentimentaliste patho qui aurait pu justement alourdir le film.

Sa façon de filmer caméra à l’épaule ne m’a pas trop gêné.

Note : 17/20

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.