[ciné] Riddick la grosse déception

20155869.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Neuf ans d’attente. On peut dire que je l’attendais avec impatience ce film ! Si il existe une certaine mésentente entre les fans de Pitch Black et des Chroniques de Riddick, j’ai la chance d’avoir apprécié tout autant le space opéra du second que l’intimité du premier. J’étais donc prête à retrouver Riddick où nous l’avions laissé… sur le trône des Necromongers.

21019616_20130715162713722.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxRiddick

Synopsis : Riddick a été laissé pour mort sur une planète brûlée qui semble exempte de toute vie. Pourtant, il se retrouve rapidement obligé de lutter pour sa survie contre des prédateurs aliens plus mortels que tous les humains qu’il a affrontés au cours de sa vie. Il trouve un refuge précaire dans une ancienne gare de transit interstellaire désaffectée. La seule façon pour lui de s’en tirer est d’activer une balise d’urgence et d’alerter les mercenaires et autres chasseurs de primes, qui se ruent vers la planète à la recherche de leur proie.

Avis : Naïvement j’avais peur que les effets spéciaux soit trop cheap et qu’ils me gâchent mon plaisir. Mais, je me roule par terre en pleurant, car le problème de ce troisième opus n’est pas là.

Que s’est-il passé dans la tête de l’équipe du film pour pondre un navet pareil ?
Suite à l’échec commercial des Chroniques de Riddick, le financement fut compliqué et ils ont décidé de revenir aux fondamentaux. Fini le space opéra on retourne à la base avec un mélange d’Alien et de gros bras. Le budget passe de 105 millions de dollars à 38.

Pourquoi pas…

Rien que la construction même du film me laisse perplexe. Dans l’introduction on voit Riddick survivre sur une planète inhospitalière, puis alors qu’on se dit que cette intro est décidément très longue, ils se décident enfin à revenir sur la fin des Chroniques de Riddick histoire de raccrocher les wagons. Mais c’est tout après on en reparlera plus. hop, un petit coup de balais sous le tapis et on en parle plus !
Mais quel est le but de ce film si on ne nous raconte pas la suite de l’histoire ? Je me suis vraiment posée la question, jusqu’à se que je comprenne qu’il n’y avait justement aucun but.
On reprend les mêmes ingrédients (monstres, des morts en veux-tu en voilà, une course contre le temps) et on tente de refaire Pitch Black.

Sauf que non, ça ne fonctionne pas cette fois. Le scénario est minimaliste. Je vous le résume : Riddick s’évade le la planète Y. Cherchez pas y a pas autre chose. La présence de papa Johns n’est qu’un prétexte. La prochaine fois on peut faire Riddick va à la salle de sport, Riddick fait du poney, Riddick cherche sa carte bleue… On peut faire une super saga, Martine y est bien arrivée Riddick peut le faire aussi.
Mais ce n’est pas tous, les personnages sont creux et les dialogues inexistants. Reste les exploits de Riddick et de son toutou (touche d’humour incongrue, mais bon tant qu’à se planter autant le faire avec le sourire)… Certes, la testostérone est là, mais c’est tout. Les effest spéciaux c’était bien le cadet de mes soucis en fin de compte !

J’ai passé un moment sympa malgré tout, mais à des années lumières de ce qui m’avait fait aimer les deux premiers épisodes. Bref, ça m’énerve parce que j’adore Riddick et Vin Diesel (j’ai préféré Fast & Furious 5 c’est dire !). Je doute qu’on voit un jour une suite après ces deux échecs. C’est fort dommage parce qu’il y a un vrai potentiel sur ce personnage.

Note : 10/20

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

2 pensées sur “[ciné] Riddick la grosse déception

  • 17 octobre 2013 à 10 h 35 min
    Permalink

    Riddick ne faisait pas partie de mes priorités cinéma mais vu les mauvais retour que j’en ai, ça ne va pas me motiver.
    Ce qui me fait le plus mal, outre le fait qu’ils aient du batailler pour le film et le manque de budget, c’est de me rappeler les interviews TV de Vin Diesel parlant du projet. Il en parlait avec amour, de son investissement personnel sur le personnage et le film, de vouloir faire plaisir aux fans, de créer un vaste univers ect…d’avoir mis énormément du sien. Et quand je vois ce que les gens en disent, je n’arrête pas de me demander ce qui c’est passé et où ils se sont perdus en route.

  • 17 octobre 2013 à 11 h 28 min
    Permalink

    Oui c’est vraiment dommage, je le sentais vraiment sincère sur ce projet… Ils ont voulu refaire pitch black, mais c’est raté 🙁

Commentaires fermés.