Cuisiner japonais sur le pouce c’est possible avec Hana

hana

Aujourd’hui je vais vous parler de cuisine japonaise à travers un tout nouveau manga : Mes petits plats faciles by Hana.

Le magasin parisien Komikku se lance dans l’édition avec pour débuter un manga atypique sur la cuisine. Nous ne parlerons pas ici de cuisine raffinée, mais des restes du frigo d’Hana une jeune japonaise véritable estomac sur pattes. Il est réalisé à quatre mains par Masayuki Kusumi, la scénariste du Gourmet Solitaire, et Etsuko Mizusawa, au dessin. Au Japon il est publié dans un magasin estampillé « josei », c’est à dire s’adressant aux jeunes adultes de sexe féminin.

Mes_petits_plats_faciles_by_HanaMes petits plats faciles by Hana

L’histoire nous entraîne dans le quotidien d’une jeune femme, Hana, qui après la mutation de son mari dans une autre ville, commence à cuisiner sur le pouce. Un peu paresseuse, Hana a pourtant énormément de talent dès lors qu’il s’agît de cuisine. Mais cuisiner, ça prend du temps ! Et bien NON ! Hana, au fil des pages, nous explique comment réaliser de bons petits plats, rapidement, avec les restes dans les placards et le réfrigérateur.

Mon avis sur ce manga est très partagé et je vais vous expliquer pourquoi.

Les bons points.

Il y a de bonnes choses. Déjà on apprend beaucoup de choses sur les aliments japonais. Beaucoup nous sont totalement inconnus, une glossaire au début de chaque chapitre nous permet de comprendre ce qu’est un XXXXX ou du XXXX. De ce point de vu là j’ai appris beaucoup de terme qui m’étaient totalement inconnu. Les recettes sont très simple, pas de chichi. Tout le monde arrivera à les faire, si bien entendu on possède des ingrédients typiquement japonais dans son frigo (qui avouons le est loin d’être gagné).

J’ai cru avoir un peu l’esprit mal placé car j’avais l’impression qu’elle avait un orgasme après chaque bouchée chacun de ses plats semblant éjaculer sur elle comme un penis dans un hentai, mais d’autres personnes avaient eu la même impression donc je me dis que c’était l’effet voulu.

Hana a des faux aire de Switch girl. Même si elle travaille, elle ne sait pas tenir sa maison, elle est paresseuse, pis elle n’a jamais rien dans le frigo semble-t-il !

Les points noirs.

L’image de la femme qu’elle véhicule me fait bondir jusqu’au plafond toutes les deux pages, et c’est encore pire dans la version télévisée. Son mari est parti travailler loin, du coup elle ne fait que l’attendre (pourquoi ne le rejointe-elle pas ?), elle s’assume, elle a un travail, mais ne semble pas s’intéresser à grand chose. Elle voudrait être ce que la société japonaise attend d’elle une parfaite ménagère qui attend son mari tous les week end tout en faisant attention à son poids et à son verni à ongle… Cet aspect du manga fera fuir la femme du XXIe siècle émancipé.

J’aime beaucoup le côté fofolle d’Hana, mais je déteste son côté femme au foyer. Si vous passez outre ce gouffre culturel entre le Japon et la France vous apprécierez Mes petits plats faciles by Hana sinon il rejoindra très vite les rayons des occasions de votre libraire.

Note : 14/20

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

2 pensées sur “Cuisiner japonais sur le pouce c’est possible avec Hana

  • 19 avril 2013 à 9 h 11 min
    Permalink

    Les points noirs se traitent avec du biactol ^^

Commentaires fermés.