Deux BD d’utilité publique

IMG_4775

J’ai choisi de présenter deux BD qui sont d’utilité publique, l’une pour les jeunes demoiselles et l’autre juste pour notre bien être personnel.

Et toi, quand est-ce que tu t’y mets ? , T2 On l’appellera SimoneDessin : Madeleine Martin, Scénario : Véronique Cazot

Dans le premier tome, l’auteure nous faisait part des difficultés d’être une femme qui n’a pas envie d’enfant. Cette fois, elle explore une autre facette de notre société encore tabou : l’avortement. Car oui on peut tomber enceinte et ne pas avoir envie de fonder une famille sans y être préparé.

Ce tome est en soit moins drôle, le thème est difficile à traiter de façon légère. On suit trois femmes aux destins différents devant une maternité non désirée. Le discours m’a plu, il est définitivement féministe et elle en remet une couche en nous rappelant qu’il n’y a pas si longtemps les femmes n’avait pas ce genre de droits et qu’elle pouvait le payer de leur vie.

Certes ce n’est pas une lecture de détente, la lecture est moins fluide que dans le précédent volume. Mais je vois bien ce genre de lecture dans les CDI de collèges et lycées pour apprendre aux jeunes filles ce qu’on fait leurs aînées et ce à quoi elles ont droit aujourd’hui.

NOTES 7 : Formicapunk Boulet

Résumé : Boulet livre ses réflexions sous forme de billets d’humeur et conserve toujours ce solide sens de l’observation du quotidien mêlé à une imagination débordante. Ce nouveau volume compile les notes parues sur son blog, regroupées sous le titre évocateur : Formicapunk. Nul doute que minitels, téléphones en bakélite, personnages en 8-bits et autres références des années 80 seront de la partie…

Le nouveau Boulet \o/ J’avoue j’ai tendance à ne lire que les parties « inédites » et à zapper les autres que j’ai déjà lu sur son blog (je sais c’est mal). Mais c’est en lisant ses NOTES que je me prends à rêver qu’un jour on est vraiment une BD Formicapunk ou geek c’est comme on veut.
Allez messieurs les éditeurs lâchez vous un peu !! Titeuf c’est bien mais en fait non, on veut des BD qui changent de l’ordinaire !!!

Je retourne rêver au jour improbable où les producteurs (cinéma, télé…) et autres éditeurs (BD) auront les couilles de se lancer dans des aventures de ce genre. En attendant je retourne regarder Le visiteur du futur et ensuite j’irais lire les prochaines planches de Boulet.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

2 pensées sur “Deux BD d’utilité publique

  • 22 octobre 2012 à 18 h 46 min
    Permalink

    « nous rappelant qu’il n’y a pas si longtemps les femmes n’avait pas ce genre de droits et qu’elle pouvait le payer de leur vie. »
    C’est toujours le cas dans certains pays d’europe, où l’avortement est plus que tabou.
    C’est vrai que pour le coup c’est un sujet moins drôle et délicat…parfois un peu trop banalisé en france (j’ai connu des filles pour qui l’avortement c’était comme prendre un abonnement au club de bronzage du coin).
    Malheusement je ne pourrais même pas feuilleter ce volume en librairie 🙁

  • 22 octobre 2012 à 19 h 17 min
    Permalink

    Il est pas facile à trouver, j’ai bien galérer !

Commentaires fermés.